Couper-décaler : Le Molare, chanteur et producteur ivoirien prend ses distances !

Molare ne veut plus être l’étendard du couper-décaler. L’un des précurseurs de ce genre musical avec Douk Saga dit se retirer pour raisons d’ingratitude et d’hypocrisie des acteurs du couper-décaler.

Molare a commencé à faire le grand déballage avant son rendez-vous du jeudi 12 mars 2020 à 11h à l’espace Cendrillon de la Riviera Palmeraie avec la presse culturelle, à l’initiative de l’Union des journalistes culturels de Côte d’Ivoire (UJOCCI). De fait dans une publication sur sa page Facebook en date de ce jeudi 5 mars 2020, Molare a annoncé offiellement sa démission de la tête du couper-décaler. 

« A partir de maintenant, cherchez un nouveau Boss du couper-décaler, je me retire », a-t-il annoncé. Raison évoquée de cette décision, Molare fustige l’hypocrisie et l’ingratitude des acteurs du milieu. À l’en croire, l’altruiste qu’il est n’a jamais reçu le soutien de ses amis du couper-décaler qu’il ne cesse d’aider à longueur de journée. Selon lui, lorsqu’il est attaqué sur les réseaux sociaux ou qu’il a lui aussi des soucis, aucun acteur du couper-décaler n’a jamais été prêt à lui apporter son soutien.   

« Si vous avez vos problèmes, ne m’appelez plus, parce que quand on m’insulte, vous ne me défendez pas. Bye ! Alors que tous les jours vous venez expliquer vos soucis (toute musique confondue) », a-t-il fustigé indiquant que les élections à sa succession sont ouvertes. « Bonne chance au prochain. Les élections sont ouvertes demain », a-t-il déclaré. 

Linfodrome

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 + 28 =