Ligue 1: Mohamed Simakan, ce jeunot guinéen qui enflamme le début de saison !

Mohamed Simakan, 19 ans, est la bonne surprise du début de saison dans le championnat de France de foot, notamment au RC Strasbourg. Titularisé huit fois avec les Alsaciens cette saison (quatre en Ligue 1 et quatre en ligue Europa), le joueur, qui a débuté le foot attaquant, revient de loin. L’an dernier, il a vécu une saison blanche, marquée par deux blessures.

Plus jeune, il est passé par l’Olympique de Marseille, où l’aventure s’est mal terminée. Sans contrat aspirant, « « une incompréhension au sujet du contrat proposé, j’ai décidé de quitter le club », a-t-il récemment confié à La Provence.

Cet ado au caractère déjà bien affirmé n’intégra donc pas le centre de formation de l’OM, « alors qu’il en avait largement le niveau », estime son cousin et conseiller, Lamine Guirassy : « Il a beaucoup galéré et a consenti énormément de sacrifices. Je l’ai fait travailler dur, surtout pendant les vacances scolaires, pour compenser le nombre de séances hebdomadaires en vigueur en amateurs, inférieur à ce qui est pratiqué en centre de formation. »

En février 2017, il a en effet suivi un essai concluant au RCSA, où François Keller, directeur de la formation, a vite mesuré le potentiel du gaillard (1,87 m, 82 kg) : « Il a des qualités athlétiques qui rappellent celles de Varane. Mohamed a d’emblée montré une grande maturité et un impressionnant “périmètre de destruction” des offensives adverses, grâce à ses tentacules. Il a commencé sous licence amateur en moins de 19 ans et a signé un contrat stagiaire en janvier 2018, puis un contrat pro (l’actuel, qui court jusqu’en juin 2021) quatre mois après. »

Le jeune homme d’origine guinéenne, reconnait avoir eu des passages où il se disait que sa chance était passée, mais sa famille l’a aidé. Dont le fils de sa mère, un certain… Ismaël Bangoura, ex-attaquant du Mans (2005-2007), Rennes (09-10) ou Nantes (12-16), aujourd’hui en Arabie Saoudite, a toujours été « un modèle » pour Mohamed Simakan.

Pour ses débuts cette saison, il a été aligné à six reprises comme latéral droit, poste qu’il découvre. Ça ne l’empêche donc pas d’attirer tous les regards.

B. Leno

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 × 7 =